Vilafreser – Vilanant – Terrades – Albanya – Coll del Malrem – Rocabruna – Camprodon

Transhumance

28 mai-4 juin

Transhumance

«Rejoignez l’aventure»

«8 jours / 7 nuits – 5/6 heures x 6 jours à cheval (une seule semaine par an)»

Bienvenue sur le chemin de la transhumance. L’invitation de notre couverture indique “rejoignez l’aventure”. Jamais plus vrai, préparez-vous pour des journées intenses de nature et de relations humaines, grâce à nos chevaux et chiens et les vaches qui nous accompagnent dans leur circulation semestrielle à la recherche de leur soutien et d’un climat propice… à la recherche de l’éternel printemps. Ce parcours n’est pas sans difficultés- la collaboration maximale de tous est requise et nous devons travailler en équipe. Ce n’est pas un simple itinéraire de tourisme équestre, nous avons une tâche, pour délivrer le bétail que nous accompagnons en parfait état nous devrons utiliser toutes nos compétences d’organisation et de camaraderie. Les difficultés sont variées. Nous passerons par des routes, peu fréquentées mais avec des véhicules, dans la dernière partie. Forêts denses, certaines avec beaucoup de mauvaises herbes, ruisseaux, parfois abondants et parfois rares, jours pluvieux et / ou froids – nous ne savons pas – vallées et gorges profondes et hautes montagnes, chemins larges et chemins étroits où vous ne pensez pas qu’il est possible de passer.

Par contre, les hôtels et campings et les endroits de camping choisis sont les meilleurs, le tout avec du charme et l’équipe humaine à notre service, d’un traitement irréprochable. Des endroits de repos, des odeurs, des sensations et des paysages de rêve, des animaux partout…

Ce sera passionnant.

JOUR 1 BIENVENUE AU CAN GRAU

La maison de tourisme rural de Can Grau sert de portail d’accueil à la délicieuse région de l’Empordà qui nous accueille sur cette route de transhumance de l’ère moderne. Une image vaut mieux que mille mots. Nous vous invitons à ouvrir le lien vers le site internet de cet hôtel afin que vous puissiez imaginer le lieu de rendez-vous et le début de notre voyage. Après le dîner, nous vous expliquerons le programme de la semaine en dégustant l’un des vins riches et corsés de la région. Nous parlerons des caractéristiques de nos chevaux anglo-arabes, croisés arabes et paint horses. Vous aurez l’opportunité d’un entretien individuel pour trouver le cheval qui vous convient.

Un sac de couchage et un tapis pour les nuits de bivouac le mercredi et jeudi doivent être apportés avec vos bagages. Essayez de n’apporter que des bagages et des vêtements de pluie essentiels. De plus, il faut aussi beaucoup d’envie de s’amuser et une bonne forme physique pour monter environ 6 heures par jour.

JOUR 2 LA ROUTE COMMENCE

Après le petit déjeuner, nous préparons les chevaux avec l’aide de notre guide et quittons Can Grau en suivant une piste entourée de romarin et de thym avec des vues spectaculaires sur les bois et les champs du domaine. Vers la rivière Fluvià, à travers plaines et collines, nous alternons des trots et galops le long des oliveraies, des vignes, des champs, des fermes et des églises immergées dans le paysage particulier de l’Empordà. Aujourd’hui, nous ne monterons pas avec le bétail, mais nous préparerons notre stratégie d’équipe pour travailler demain en parfaite coordination. Notre destination est le charmant hôtel Mas Jonquer, où nous profiterons d’un dîner réconfortant avec le berger. Il vous expliquera en détail les consignes et précautions à prendre afin de rassembler et accompagner le bétail demain.

JOUR 3 RENCONTRE AVEC LE BÉTAIL

Nous nous levons à 8 heures du matin et après le petit déjeuner nous irons préparer nos chevaux. Le bétail a avancé et est parti à 5h45 avec les bergers et leurs chiens.

Nous commençons la journée par une étape joyeuse vers Terrades, notre première étape. La zone que nous traversons jusqu’à atteindre Terrades est une forêt de broussailles et de sols calcaires, une zone de beaucoup de pierres et de vieilles constructions de l’architecture traditionnelle de la campagne, des cabanes de berger et des murs construits avec les pierres de nettoyage des champs. Arrivé à l’ermitage de St. Quirze d’Olmells, la végétation change complètement pour devenir une forêt méditerranéenne atteignant Palau Surroca et Castell de la Roca.

Nous sommes très près de Terrades, en entrant juste à côté de l’ermitage de San Sebastián. Ensuite, nous suivrons un chemin qui longe la route, qui nous mènera à St. Llorenç de la Muga où nous trouverons le bétail et les bergers, pour déjeuner ensemble. Après un repos d’environ deux heures, nous reprendrons la marche pour faire ce qui reste de la route avec le bétail, en descendant vers le village d’Albanyà et le Camping Bassegoda, où nous dînerons et passerons la nuit, laissant nos chevaux à côté du bétail dans un champ à cet effet. Nous nous installerons confortablement dans des petites maisons en bois de type bungalow où nous pourrons commenter notre expérience d’aujourd’hui sous le porche.

Pour les amoureux de la nature, c’est un endroit idéal, un coin perdu au milieu de la nature et qui mène vers l’inconnu, car dans les prochaines 48 heures nous ne trouverons nulle part la civilisation, seulement des vestiges de quelques ermitages et de maisons en ruines des XIe et XIIe siècles. Nous seuls et sans couverture cellulaire.

JOUR 4 TRAVERSÉE DU MASSIF DE BASSEGODA

Après le petit déjeuner, nous irons au champ où nous avons nos chevaux pour préparer le départ, en commençant l’itinéraire du jour par une piste forestière immergée dans une forêt dense de chênes et de pins. Vers midi nous arriverons au bétail qui sera parti au lever du jour. Après le pique-nique, nous aiderons à rassembler le bétail dispersé. Une vue imprenable et des parfums de nature très évocateurs nous attendent.

A partir d’aujourd’hui, nous perdons de vue l’asphalte et entrons dans le massif de Bassegoda (895 m) qui domine toute la vallée, en suivant les chemins parallèles au “Torrent del Pincaró”, affluent de la rivière Muga, en direction du Coll del Bassegoda et le Coll del Principi (1 172 m).

Ici, dans cette immense plaine ouverte comme une clairière dans cette forêt de pins rouges, nous atteignons le bétail, que nous avancerons pour descendre doucement jusqu’à la maison de La Comella où les têtes de bétail passeront la nuit. Une fois que le bétail sera dans son enclos, nous nous dirigerons à cheval vers le Morató où nous établirons le campement pour passer la nuit à côté de nos chevaux qui paissent librement dans des prairies d’herbe fraîche que l’équipe de soutien nous aura fermées à cet effet.

La valeur culturelle de cette vallée est remarquable, avec pas moins de quinze sanctuaires, ermitages et monastères, tous datant de 980 à 1200, du Xe au XIIIe siècle. Sant Pere d’Albanyà, Sant Bartomeu del Pincaró, Sant Miquel de Bassegoda et Sant Julià de Ribelles sont importants dans cette histoire.

JOUR 5 UN MONDE DE SILENCE ET DE NATURE PURE

Nous nous levons à 7 heures du matin et après nous être habillés et avoir pris le petit déjeuner nous rejoignons nos chevaux pour aller chercher le reste du bétail à la maison de la Comella. Ensuite, nous commençons la route ensemble. Après une descente douce, sinueuse et traversant la rivière, nous quittons la maison de la Comella, qui donne son nom au ruisseau que nous suivons en traversant St. Julià de Ribelles. En laissant le chemin sur notre droite vers l’Hostal de la Muga, nous commençons la route vers les plaines du Morató parfaitement arrosées par la rivière Muga, où nous laissons le bétail passer la nuit près du camp et nous prenons le pique-nique du jour.

Nous nous y reposerons, où nous pourrons nous baigner dans les eaux claires de la rivière, consacrant l’après-midi à marcher et à nous reposer, en restant là où nous avons déjà dormi la nuit précédente.

JOUR 6 RETOUR À LA CIVILISATION

Aujourd’hui est une très longue journée, nous nous levons à 8h du matin et après le petit déjeuner nous sellons nos chevaux qui paissent à côté du camp-vibac. Avec les chevaux nous commençons la montée le long d’un chemin qui monte lentement mais sûrement au milieu de la forêt épaisse.

Nous trouverons des terres presque vierges où nous devons nous protéger des écorchures des branches. A notre gauche se trouve le « pic de les bruixes» sur des falaises de pierre qui ferment le passage et nous obligent à nous diriger vers le Coll de les Falgueres. Le col apparaît comme une clairière d’herbe au milieu de cette forêt fantasmagorique qui honore le pic qui la préside. Nous sommes déjà en territoire français, avec des pistes larges et plus praticables.

Nous descendons jusqu’à la rivière qui traverse le village de La Manere pour remonter un chemin, derrière les vaches, jusqu’au Coll del Malrem, à nouveau en territoire national. Là, nous rassemblerons à nouveau le bétail pour le ramener sur la route. Une fois passé le Coll del Malrem par un sentier étroit dans l’épaisse forêt de hêtres et de chênes, nous descendrons doucement jusqu’à la route de Can França où nous nous arrêterons pour un pique-nique ensemble. Nous continuerons avec nos chevaux et nos vaches jusqu’au village de Rocabruna, où nous logerons dans une maison de tourisme rural, dans une forêt typique de la Garrotxa.

JOUR 7 À LA RECHERCHE DU PRINTEMPS ÉTERNEL

Nous nous sommes permis de nous lever un peu plus tard aujourd’hui. Après un copieux petit-déjeuner, nous sellons nos chevaux pour la dernière fois et allons à la rencontre du bétail pour les conduire le long de la route de Rocabruna jusqu’à l’urbanisation Font-Rubí. Nous descendons doucement le long du chemin du Coll Pregon jusqu’au village de Camprodon, que nous devons traverser car il est installé sur le passage à bétail qui traverse le village. Les habitants de la vallée de Camprodon et quelques touristes nous attendent…

Notre arrivée est spectaculaire ! Nous prenons ensuite la route vers Setcases et nous nous arrêtons au domaine Moixa de Llanars où nous laisserons le bétail et les chevaux, terminant ici la route de transhumance. Après le déjeuner, nous consacrerons l’après-midi à une pause bien méritée dans les jardins ou la piscine de l’Hôtel Camprodon.

JOUR 8 ¡ADIÓS AMIGOS!

Petit déjeuner et départ. Au plaisir de vous revoir bientôt ! (pourquoi pas sur une randonnée vers la mer ?)

Hébergement

Masia Can Grau – Masia Can Grau
Can Sort –  Cansort
Mas Jonquer – Mas Jonquer
Hotel Masia La Palma Masia La Palma
Camping Bassegoda Park – Bassegoda Park
Casa Etxalde – Etxalde
Can Soler – Rourevell
Hotel Camprodon – Hotel Camprodon

Can Grau, où nous avons séjourné le premier jour, est le centre logistique de Catalonia Horse Trails sur la Costa Brava, comme l’était autrefois Can Jou, pour tous les itinéraires de la belle région de l’Empordà. Les chevaux vivent aussi à Can Grau et vous pouvez les observer à travers la fenêtre de votre chambre. Ils paissent tranquillement dans les prairies environnantes. La maison rurale, immergée dans un paysage de forêts et de prairies, dispose également d’une belle piscine et de beaux espaces verts pour se détendre ou simplement être en compagnie de chevaux en état de semi-liberté. C’est vraiment un endroit très spécial pour les cavaliers !

Entouré par les imposantes montagnes des Pyrénées Orientales Catalanes, vous pourrez trouver la dernière nuit à Camprodon l’endroit idéal pour vos vacances ou vos escapades, ou vous pouvez jouir de la calme et de détente ou bien profiter des diverses activités qu’offre cette Vallée du Ripollès. L’Hôtel Camprodon, point de départ et destination de l’itinéraire, est un ancien bâtiment, d’architecture typiquement catalane, réhabilité et restauré avec tout le confort moderne. Elle dispose d’un beau jardin romantique, de grandes terrasses orientées plein sud, ainsi que d’une piscine juste en face du célèbre pont roman de la ville. Joan et Anna, les propriétaires et hôtes parfaits, y habitent et se feront un plaisir de vous faire découvrir la culture et les traditions catalanes.